Geological Graffiti

« Geological Graffiti » is like a documentary about a graffiti spot that tries out, at the same time, a concept of ready-made street art.

Geological Graffiti est un reportage sur un spot de graffiti expérimentant en même temps une forme de ready made Street Art.

 

 

« Geological Graffiti » is like a documentary about a graffiti spot that tries out, at the same time, a concept of ready-made street art. In this spot, on every day of clement weather, a new fresco is created. The paintings are stratified like geological layers. Through samples we harvested on the field, we can trace down the story of this peculiar place.

—-

Geological Graffiti est un reportage sur un spot de graffiti expérimentant en même temps une forme de ready made Street Art. A cet endroit, tous les jours de beau temps, une nouvelle fresque est peinte. Les peintures se superposent comme des couches géologiques.

A travers des échantillons prélevés sur le terrain, nous pouvons retracer l’histoire de cet endroit particulier …

Surfers have their waves, graffiti artists have their walls. In every city in the world, there are places ignored by the general public, but copiously visited by graffitists. Whether they are wastelands or disused industrial estates, they are choice cut for any person willing to train, improve, or just have a good time by painting with friends.

—-

Les surfeurs ont leurs spots de vagues, les tagueurs ont leurs murs. Dans toutes les villes du monde, il existe des endroits oubliés du grand public mais très fréquentés par les graffeurs. Terrains vagues ou anciens bâtiments industriels, ce sont des endroits de choix pour toute personne désirant s’entraîner, progresser, ou tout simplement passer un bon moment entre amis en peignant.

geological_graffiti_terrain

Here, in Montreal, the locals introduced me to their playground : they call it “Le Terrain”. It consists of a conglomerate of concrete walls in the middle of a waste ground, an old factory that has been almost completely swept off. As soon as the weather is nice and we have enough money to buy ourselves some spray paint, we rush there. The place is never empty, and every day, the walls are covered again by a new fresco. The artists’ purpose is not to create paintings that will linger on : they create just for fun, and maybe snap a pic of it to keep as a souvenir.

—-

Ici à Montréal les locaux m’ont présenté leur aire de jeux : ils l’appellent « Le Terrain ». C’est un ensemble de murs en béton au milieu d’un terrain vague, un ancien site industriel qui a été presque complètement rasé. Nous y allons dès qu’il fait beau et que nous avons assez d’argent pour acheter de la peinture. Il y a tout le temps du monde là-bas, presque tout les jours les murs sont recouverts par une nouvelle fresque. Le but n’est pas que les peintures durent longtemps, on peint pour le fun et on prend une photo pour en garder le souvenir.

And so, the frescoes pile up, and layer after layer, they form compact big blocks of paint that come off and fall down. The field we frequent is a gold mine. At first you don’t notice it, but if you pay close heed, you will notice how truly beautiful are the graffiti fragments. They are authentic gemstones! Most of them are made up of around fifty layers, hence made up of around fifty different paintings created by different artists.

—-

Ainsi les fresques se recouvrent et forment couche après couche de gros blocs compacts de peinture qui se détachent et tombent au sol. Le terrain que nous fréquentons est une vraie mine d’or. On ne les remarque pas, mais si on y prête attention, on découvre que les morceaux de graffiti sont vraiment très jolis. De véritables pierres précieuses ! La plupart sont constitués d’une cinquantaine de couches. Donc d’une cinquantaine d’oeuvres différentes, réalisées par des artistes différents.

schema_graffiti_geological

 

– Streetus Credibilitas –Necklaces made of lacquered graffitis / Colliers de graffitis résinés.
– Fresh Paint Gallery –– Montréal –

At this moment, the reason for my being in Montreal is to take part in an exhibition for the Fresh Paint Gallery, an art gallery mostly interested in graffiti. Having discovered “Le Terrain”, I decided to present a sham exhibition of precious stones that would actually be a small field reporting of this field, “Le Terrain”. “Geological Graffiti” thus allows me to introduce the audience of an indoor gallery to a place it is not used to seeing neither visiting, and leads it to interrogate the nature of these stones.

—-

Je suis de passage à Montréal pour participer à une exposition à la Fresh Paint Gallery. Une galerie très orientée graffiti. Je décide alors de faire une fausse exposition de pierres précieuses qui serait en réalité un petit reportage sur « le terrain » et donc sur un spot de graffiti de Montréal.. Geological Graffiti permet ainsi de présenter au public d’une galerie un endroit qu’il n’a pas l’habitude de voir ni de fréquenter, et le conduit à se questionner sur la nature de ces pierres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *