FACE

“YOUR FACE, ANYBODIES FACE”

Interactive video-mapping installation / Sculpture vidéo-mappée interactive

Qui sommes-nous ? Qui pensons-nous être ? Qui les autres pensent-ils que nous sommes ? FACE est une réflexion sur l’identité à l’heure des réseaux sociaux et sur l’égo à l’ère du numérique. Venez jouer avec votre image pour vous fusionner avec la sculpture de 4,5 mètres de hauteur et créer un nouveau «moi» dont vous ne maîtrisez finalement pas la nouvelle identité…

vernissage_aix_2

“Face” is an interractive video-mapping installation which questions the spectators about the control of their own identities in our net society 2.0. People in todays society lack control of their images on Facebook, Twitter, instagram and other social media. Quite recently this became one of the major concerns of our society, How could we keep our privacy, our secrets without being outside of these social networks which are managing our lives. Major IT companies are growing faster and faster, they reached a point that these companies know more about us than ours familly and friends. And us, we just keep using with these features they offer us because it’s handy, it’s funny and it’s friendly.

The “Face” Sculpture is everybody’s face, everybody ‘s profile picture. Everybody wants to play with it, to have their face projected on it, and tointeract with it. But when they discover that when you’ve placed your face in front of the capture device, you’re not able to see the result on the sculpture, only other people can see it. What they see is your face, but not a true likeness to your face. Its your face deformed, augemented, texturized in a unique and facinating way!

FACE est une installation interactive vidéo-mappée. Le but de FACE est de questionner le spectateur quant à sa propre identité sur le NET social 2.0. De nos jours, nous avons perdu le contrôle de nos images personnelles circulant sur Facebook, Twitter, Instagram et autre réseau social. C’est devenu un problème moderne de taille : comment préserver sa vie privée tout en restant un membre actif de ces réseaux qui dictent nos vies ? Les grandes compagnies à l’origine de ces technologies grandissent démesurément, collectant de plus en plus d’informations sur nos identités, recoupant nos données sans cesse, si bien que d’un point de vue quantitatif, ces majors finissent par mieux nous connaitre que nos proches, amis et famille. Conscients de tout ça, nous continuons tout de même à utiliser ces réseaux, ces gadgets, car ils sont devenus indispensables pour nous.
La sculpture Face représente la photo de profil universelle. Tout le monde peu interagir avec elle et avoir son propre visage projeté dessus. Mais aussitôt, le spectateur se rends compte qu’il n’a plus le contrôle de son image dès que celle-ci est déformée et interférée par des animations. Le résultat est fascinant, amusant à l’image des outils technologiques que l’on utilise quotidiennement. Au-delà de cet amusement, le spectateur est amené à se poser la question “ Que va-t-il se passer avec la projection de mon visage ?”. Méfiance ? Aventure ? Perte de contrôle ? À chacun de le découvrir…

stgervais

 La sculpture / The Sculpture :

face_apach-700x467

La forme de la sculpture est simplifiée à l’extrême afin de permettre sa réalisation facilement à l’aide de plaques de bois assemblées les unes aux autres. C’est un aspect low-poly que l’on trouve beaucoup dans le monde de la 3D, par exemple dans les jeux vidéo où les modélisations sont simplifiées pour que les graphismes soient moins lourds à calculer. Avec la démocratisation des imprimantes 3D, on peut voir de plus en plus ce type de réalisation, qui donne naissance à un courant artistique à part entière que l’on pourrait nommer «lowpoly art».

Véritable pont entre le réel et le virtuel, il nous a donc paru intéressant que FACE ait la même structure qu’une modélisation 3D. Cela nous permet d’implanter un objet virtuel dans le réel, de plus cet aspect anguleux est un terrain d’expression et d’expérimentation très intéressant pour le vidéo mapping.

Grâce aux spécificités de la sculpture, empruntées aux jeux vidéo, d’efficacité de la forme et d’optimisation du nombre de polygones, il est ensuite très facile pour nous de la dupliquer, de plus ou moins grande taille ( nous sommes d’ailleurs partis d’une sculpture papier de 70cm de haut).

Les triangles qui constituent la sculpture ont étés découpés à la CNC par notre mécène SML Découpe : http://www.smldecoupe.fr/

mega_puzzle

mega_puzzle_3

 

On y était !

 

 

Des vidéos pour en savoir plus sur la construction / Some video to know more about the construction process:

 

 

 

 

Producteur : Fête des lumières de Lyon & Fées d’hiver
Mécène : SML Découpe
Vidéo-mapping : Florian Girardot
Sculpture : Thomas Voillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *