La galère

Projet « la galère » réalisé en résidence de 4 semaines à Saint-lô, Normandie  grâce à l’association Art Plume.

« La galère » est une installation qui représente une barque avec des rames maintenue au-dessus du niveau de l’eau par de nombreuses mains sortant de l’étang. Racontant une situation absurde et cocasse, où les protagonistes s’efforcent de maintenir une embarcation au-dessus du niveau de l’eau au détriment même de leurs conditions de vie, « La galère » se veut être une oeuvre engagée. La sculpture est une illustration ironique de nos sociétés occidentales. Nous faisons tout notre possible pour maintenir notre économie basée sur la consommation et le gaspillage, au détriment de notre écosystème et de notre qualité de vie actuelle et future. Le résultat : crise écologique, réchauffement de la planète, montée des eaux, extinction des espèces, déplacement des populations…

Le projet la galère se propose aussi de mettre en image la situation tragique des migrants qui sont amenés à risquer leur vie dans des embarcations de fortune pour fuir la guerre et auquel nous fermons nos portes.

Que l’on parle d’écologie, de crise social, de problème migratoire… nous essayons toujours de sauver les meubles, le superflu au détriment de notre humanité. La galère met en image ce phénomène.

La galère nous représente dans cette situation absurde ou nous refusons de monter dans l’arche de noé, nous nous battons contre le cours normal des choses en faisant durer une situation insoutenable, ici maintenir un bateau au-dessus du niveau de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *